Ville marchable

La Confluence, un quartier « marchable »

Penser la ville pour les piétons. Cette démarche a conduit Lyon Confluence à mettre en œuvre des principes d’aménagement favorisant la marche. Objectif  : permettre des déplacements agréables, continus et sécurisés propices au bien-vivre en ville.

Le choix d’une ville apaisée 

Le projet Lyon Confluence était une occasion unique de rendre la ville aux piétons. Elle se concrétise par un maillage fin du quartier avec des espaces publics de qualité pensés en continuité et au vu des usages. L’expérience de ville piétonne s’enrichit aussi de la présence de la nature assurant une qualité visuelle et un rafraîchissement en été. La fluidité a été pensée de jour comme de nuit, avec un éclairage adapté à la hauteur du piéton et une ambiance uniforme entre les chaussées.

La Confluence, la ville marchande

Quant à la voiture, la place qu’elle occupe en surface est limitée pour laisser le champ libre aux espaces végétalisés, à des trottoirs larges et des pistes cyclables confortables. À La Confluence, on a fait le choix du parking mutualisé. Les habitants garent leur voiture la nuit et libèrent leur place en journée aux salariés ou visiteurs. Une place sert donc à plusieurs et libère le sous-sol des cœurs d’îlots pour y planter de grands arbres qui viendront rafraichir la ville.

Rues, passages, placettes  : variété des ambiances

Donner envie de marcher, c’est aussi proposer des rez-de-chaussée actifs, de la végétation et des surprises dans le cheminement. Par exemple en passant d’un trottoir à une placette via un passage avec arbres et végétation proche d’une halle reconvertie de l’ancien marché de gros. En partant aussi du principe que les espaces publics participent à l’animation et à la convivialité du quartier  : terrasses de restaurants, lieux d’événement, aires de jeux, équipements sportifs, bancs, végétation…

Transports, commerces, services  : c’est à 5 minutes

Le cours Charlemagne structure le quartier du nord au sud et intègre de nombreux modes de déplacement. Le tramway irrigue La Confluence, la connecte aux autres arrondissements de Lyon et entretient un flux constant pour les commerces. Et depuis le cours Charlemagne, il faut environ 5 minutes à pied pour rejoindre le Rhône ou la Saône. Des distances courtes pour une ville marchable et accessible.

Repenser les limites

Pour favoriser la diversité des parcours, Lyon Confluence innove en proposant des passages publics piétons entre les îlots privés. Ce sera le cas dans Le Champ, vaste parc habité boisé. Ainsi, les piétons profitent visuellement des cœurs d’ilots verts dans une ambiance paysagère calme. À l’écart de la circulation, ces passages publics relient différents lieux, équipements ou commerces du quartier.