En voiture

Les parkings, une offre optimisée

La Confluence est dotée d’une offre de stationnement raisonnée qui permet de mieux maîtriser l’usage de la voiture pour laisser plus de place aux piétons, cyclistes et autres modes de déplacements doux en centre-ville. Pour aller plus loin, un premier parking mutualisé a été livré en 2018.

Près de 4 000 places de parking

Pour donner sa juste place à la voiture, La Confluence ajuste tout au long de son développement son offre de stationnement. L’objectif est de mieux partager l’espace avec des modes de déplacement plus doux. Six parkings proposent 3 892 places de stationnement (hors voirie).

  • Gare Perrache 
  • Perrache Carnot
  • Gare de Lyon Perrache
  • Centre d’échange
  • Confluence
  • Marché Gare

À cela s’ajoutent les places de parking à privilégier par les visiteurs du Musée des Confluences :

  • Musée des Confluences
  • Tony Garnier

 

Le parking mutualisé, un stationnement plus « intelligent »

Le premier parking mutualisé «  Marché-Gare  » réalisé par la société Lyon Confluence a vu le jour en 2018 à l’angle du quai Perrache et de la rue Casimir Périer. Il comporte 843 places gérées par LPA désigné par Lyon Confluence. Le premier niveau est surélevé (2,3 m) pour que commerçants et artisans puissent facilement garer leurs utilitaires. L’accès voiture se fait par le quai Perrache. L’accès piétons par la (future) rue Delandine. Un second parking est à l’étude plus au sud du quartier.

 

Comment ça marche ? 

Le principe du parking mutualisé est de favoriser l’utilisation alternative des places de stationnement par des usagers présentant des besoins complémentaires. Un habitant qui rentre le soir prend la place d’un salarié qui l’utilise  la journée. Un visiteur mobilise le week-end une place laissée libre par un riverain. Ce fonctionnement permet d’optimiser l’espace pour réduire le nombre de places de stationnement et donc le coût pour la collectivité, financier mais aussi environnemental. Réduire la construction de places de stationnement en sous-sol permet aussi de disposer de cœurs d’îlots en pleine terre : les places sont construites sous les bâtiments et libèrent les jardins en cœur d'îlot. Qui peuvent ainsi accueillir une belle végétation et des arbres. Un plus pour la fraîcheur en été et la biodiversité !

La Confluence, zone 30

Rues Smith, Denuzière, Delandine, cours Charlemagne (au nord de Montrochet), quai Rambaud (au Sud de Suchet), de nombreuses voiries de La Confluence sont aujourd'hui en zone 30 en 2019. Objectifs  :

  • fluidifier la circulation automobile,
  • limiter la pollution de l’air en réduisant les émissions de gaz à effet de serre,
  • sécuriser les déplacements,
  • favoriser une ville apaisée.