Au fil du temps

La reconquête d’un territoire stratégique

Marquée par l’activité portuaire et logistique, La Confluence a longtemps été un quartier  enclavé , situé « derrière les voûtes » de Perrache. En 2003, deux siècles après sa conquête sur les eaux, elle renaît et prend en main son destin.

Perrache, une conquête à contre-courant

En 1771, Michel-Antoine Perrache lance un plan d’assèchement et de remblaiement des lônes.

Enjeux :

  •  agréger le chapelet d’îles situé sur le Rhône,
  • étendre Lyon au sud au-delà des remparts d’Ainay.

Ce projet, présenté en 1766 puis 1769, est approuvé par le roi Louis XV. Il vise à conquérir deux kilomètres de terre sur le confluent. Il faudra sept décennies pour venir à bout, en 1841, de ce chantier titanesque imaginé par un ingénieur visionnaire. Au même moment, Jean-Antoine Morand plaide en faveur d’une extension sur la rive gauche du Rhône.

 

Vous voulez tout savoir sur l'histoire de Lyon Confluence ?
Découvrez l'ouvrage "Lyon Confluence, une conquête à contre-courant" paru aux éditions Libel en 2019.

L’incroyable métamorphose territoriale en cours, sur le confluent de la Saône au Rhône, ne saurait faire oublier le processus historique à l’oeuvre depuis le Siècle des Lumières, lorsqu’Antoine Perrache proposa d’inventer à Lyon « un territoire qui n’existait pas ». Chaque époque y a laissé la marque de ses audaces, de ses infrastructures, de ses utopies et de ses visions du progrès. Aujourd’hui, le modèle est à la ville durable, et La Confluence est de nouveau au rendez-vous, en tant que laboratoire de l’écologie urbaine.

Auteur : Nicolas-Bruno Jacquet, historien de l'art et guide-conférencier.
en savoir plus

De l’effervescence au déclin industriel

Pendant plus d’un siècle, l’activité industrielle, portuaire et logistique est florissante. L’inauguration de la gare de Perrache en 1857 symbolise le caractère stratégique de ce quartier qui compte dans l’ancienne capitale des Gaules.

Le 19ème siècle à Lyon Confluence, c’est

  • deux prisons 
  • une usine à gaz 
  • un abattoir 
  • un arsenal 
  • une gare 
  • un port industriel 
  • un marché de gros

Au 20ème siècle, les activités industrielles ont laissé place à de nombreuses friches côté Saône. En 1995, l’activité du Port Rambaud s’achève. Pavillon des Salins, Sucrière, Douanes ferment leurs portes dans l’attente d’une reconversion. 

+ toutes les dates-clés (1771 > 1998)

Il était une fois à Lyon Confluence

Un projet urbain d’exception

En 2003, avec la création de la Zone d’Aménagement Concerté (ZAC) Première Phase, le projet Lyon Confluence est lancé côté Saône. Les enjeux sont forts  :

  • valoriser les friches industrielles pour doubler le centre-ville de Lyon,
  • construire une ville durable pensée pour le bien-être de ses habitants,
  • développer un quartier attractif et dynamique.

+ toutes les dates-clés (1999 > aujourd'hui)

Un défi ambitieux

Transformer 150 hectares d’un territoire délaissé, situé « derrière les voûtes » de Perrache, était un pari ambitieux mais inspirant. Le renouveau de La Confluence s’est appuyé sur les travaux d’urbanistes et paysagistes successifs  :

  • François Grether et Michel Desvigne pour la première phase,
  • Herzog & de Meuron et Michel Desvigne  pour la seconde,
  • Gérard Penot, atelier Ruelle, sur la métamorphose de Perrache et les espaces publics du Quartier du Marché. 

Ce plan d’aménagement a attiré des architectes de toute l’Europe et généré de nombreux ateliers urbains. Les architectes expriment ainsi leur talent dans un cadre clairement défini.