Côté Saône

Phase 1, des rives et des ambiances

Premier secteur d’aménagement, les bords de la Saône ont été transformés en espaces aux identités singulières pour répondre aux besoins des usagers. Un aménagement pensé pour que la ville et ses habitants se réconcilient avec l'eau et la nature.

Les rives de Saône

Elles constituent un espace de respiration et d’animation structurant pour La Confluence. Pensées pour répondre à de multiples usages urbains, elles offrent une agréable promenade de 2,5 km de Perrache au musée des Confluences. La circulation cycliste se fait sur la partie haute du quai Rambaud grâce à une piste cyclable à double sens. Les quais bas sont réservés aux piétons. Des jeux pour enfants et des équipements sportifs attirent le grand public  : terrains de foot, de basket, espaces de skate, jeux de boules, jardin partagé, etc.

Rives de Saône, nouvelle promenade

Le quartier Denuzière

Emblématique de la couture urbaine entre Perrache et la place nautique, le quartier Denuzière est un modèle de mixité sociale. Il se déploie autour de deux places. La place Camille-Georges à l’Est qui se prolonge avec le passage Ravat sous la voie ferrée pour rejoindre le cours Charlemagne. Plus à l’Ouest, la place Renée-Dufourt avec ses jeux pour enfants. Une agréable respiration minérale et végétale au cœur du quartier durable. Autour des places , 9 programmes immobiliers de Confluence ont été construits entre 2012 et 2018  :

Localiser

Au rez-de-chaussée des Loges de Saône, deux services innovants sont à la disposition des habitants  :

La place nautique

S'inscrivant symboliquement dans la tradition des grandes places « à la lyonnaise », la place nautique occupe 4 hectares. 2 hectares de quais et gradins et 2 hectaresa pour le bassin ouvert sur la Saône. Cette « darse » accueille aussi une trentaine de bateaux de plaisance dans une halte fluviale. Elle a été imaginée par l'urbaniste François Grether et le paysagiste Michel Desvigne et mise en oeuvre par et réalisée par l'équipe d'architectes genevois Georges et Julien Descombes. C'est une place généreuse et confortable conçue pour des usages diversifiés et renouvelés.  

« Les usages traditionnels des espaces publics seront complètement bouleversés, ne serait-ce que parce que les Lyonnais ne disposent pas, jusqu'à présent, d'un tel ensemble de quais aménagés d'un seul tenant et visibles en une seule fois » selon Georges Descombes.

La place nautique, un chantier d'exception

Au Sud, le pôle de commerces et de loisirs a été ouvert en 2012. Au Nord-Ouest, la MJC Presqu’île-Confluence s'est installée dans un bâtiment en bois. Sur le quai, sont implantés les premiers immeubles réalisés dans le quartier  :

  • "Saône Park" par Nexity-Appolonia
  • "Lyon Islands" par Bouwfonds-Marignan
  • "Le Monolithe" par ING - Atemi

Au total, 676 logements, 14  500 m2 et une vingtaine de locaux en rez-de-chaussée distingués par la Commission Européenne dans le cadre du programme Concerto qui valorise la Haute Qualité Environnementale des îlots.

Plus à l’Est, "Hikari", le premier îlot à énergie positive tous usages de Lyon réalisé par Bouygues en coopération avec le NEDO japonais dans le cadre du partenariat Lyon Smart Community.

Les Docks

Le quai Rambaud est un témoignage grandeur nature de la capacité de Lyon Confluence à réhabiliter le patrimoine bâti. Ici, la Sucrière, les Douanes, les Salins, la Capitainerie ont été préservés et rénovés. Ils accueillent aujourd’hui des centaines de salariés et d’entreprises du monde de l’art, de la communication et des medias. Les pavillons rénovés côtoient des réalisations neuves à l’architecture audacieuse : Odile Decq pour le bâtiment de GL Events, Jacob +MacFarlane pour les cubes Orange (Cardinal) et vert (Euronews) ou encore Rudy Ricciotti (Pavillon 52). Leur point commun  ? L’association entre un architecte et un artiste pour chaque opération.

Les Docks, c’est aussi de nombreux espaces publics où se détendre, se restaurer, se promener pensés par le paysagiste allemand Tilman Latz. Son parti-pris  : préserver les traces du passé industriel du site comme les grues de déchargement ou les rails et réutiliser les matériaux de décontraction pour les espaces publics..