Parcs et jardins

Faire une pause dans la ville

Permettre aux usagers de vivre la ville avec douceur grâce à des jardins de toute forme est un des principes d’aménagement durable de La Confluence. Parcs, places, jardins… le quartier offre à ses usagers de nombreux espaces de respiration.

La Confluence, ça sert à quoi la nature en ville?

Parc et Rives de Saône

Reconnecter la ville à sa rivière, Lyon Confluence s’y attèle depuis les débuts du projet de reconquête d’un territoire dédié à l’industrie pendant plus d’un siècle. Ainsi dès 2001, les 2,5 km de rives le long de la Saône font l’objet d’un aménagement sommaire offrant une balade au bord de l’eau bucolique. Fort de l’intérêt des Lyonnais, il est décidé en 2003 de pérenniser et même d’étendre l’aménagement de la rive droite de Saône. C’est le début de l’aménagement du Parc puis des Rives de Saône qui misent sur l'eau et les équipements.

Trois jardins aquatiques
C’est à La Confluence que vous trouvez les jardins aquatiques Jean Couty (célèbre peintre né à Lyon en 1907) et Ouagadougou (capitale du Burkina Faso dont la Métropole de Lyon est partenaire) sur près de 1,5 hectare. Dans ces espaces spécifiquement conçus pour offrir un cadre privilégié au développement de biodiversité aquatique et contribuer à une meilleure gestion des eaux de pluie, l'eau est renouvelée tous les 3 jours.

Un jardin en cœur d'îlot
Au cœur des premiers bâtiments de la Confluence côté Saône, situés sur le quai Riboud et la rue Casimir Périer (les îlots "ABC"), le jardin public Erevan doit son nom à la ville arménienne du même nom, jumelée à Lyon. Habitants et promeneurs y trouveront des tables de pique-nique, deux aires de jeux à destination des enfants et un abri pour insectes, pour une petite pause avec vue sur la colline de La Mulatière et le jardin aquatique Ouagadougou.

Des jardins pour tous

La nature occupe une place centrale à Lyon Confluence. Les jardins sont en première ligne de cette dynamique. Outre les jardins aquatiques Jean Couty et Ouagadougou qui forment, avec le jardin Erevan et la promenade de Sâone, le grand parc de Saône et les jardins partagés, le quartier a ainsi aménagé plusieurs espaces de respiration.

  • À deux pas de Perrache et de la caserne, le square Général Delfosse a des allures d’amphithéâtre avec ses rochers disposés en demi-cercles concentriques bordant des terrasses de verdure. Un espace central accueille les joueurs de tout âge pour une partie de foot ou de pétanque mais aussi des événements de quartier.
  • Tout au sud de la balade aménagée quai Rambaud le long de la rive droite de la Saône, le jardin Gabriel Rosset dévoile quant à lui une large pelouse, agrémentée d’un espace de remise en forme pour les amateurs de tractions. En face, le pont ou plutôt viaduc ferroviaire de la Mulatière inauguré en 1916 et reconnaissable grâce à sa superstructure métallique de type cantilever.

 

  • À la pointe de la presqu’île, le jardin du musée des Confluences permet désormais de relier les promenades des rives de Saône et celle en bord du Rhône. Ouvert 24h/24, il offre une vue imprenable sur la jonction des deux fleuves et les péniches amarrées. Si vous alliez voir les cygnes qui affectionnent tout particulièrement ce lieu exceptionnel ?