ECOCITES (2010 - 2020)

EcoCités, programme d'investissement d'avenir

En s'inscrivant dans la dynamique Écocités, La Confluence a affirmé son engagement en faveur de la ville attractive et résiliente, respectueuse de l'environnement et des usagers. Une ville de demain qui favorise la cohésion sociale.

OBJECTIFS

  • Développer des villes attractives et résilientes qui :
    • garantissent la cohésion sociale, 
    • protègent l’environnement, 
    • améliorent la qualité de vie des habitants grâce à des partenariats entre acteurs publics et privés.

 

« Ecocités 1 » (2010-2014) et « Ecocités 2 » (2015-2020) sont des programmes nationaux, du programme d’investissement d’avenir «  Villes de demain » géré par la Caisse des Dépôts.

Équipe 

Sur le territoire de La Confluence, le projet réunit :

BUDGET

Le budget total de ces programmes, au niveau national, est de 670 millions d’euros dont 11,8 millions d’euros de subventions pour le projet urbain Lyon Confluence.

Mise en œuvre

Sur le territoire de La Confluence, les programmes Ecocités ont soutenu :

  • la rénovation de la Cité Perrache (257 logements sociaux gérés par Grand Lyon Habitat) : amélioration du confort des parties communes et privatives, diminution par 4 de la consommation d’énergie,
  • le développement d’un réseau de chauffage urbain alimenté en énergies renouvelables,
  • la construction du parking mutualisé « Marché Gare » (840 places),
  • la construction de l’îlot A3 "Ynfluences Square" : 8 bâtiments neufs à haute performance énergétique (100 Kwh d’énergie primaire/m2/an tous usages),
  • la construction d’une centrale de production photovoltaïque sur la toiture du gymnase Chanfray (206 kWc),
  • le développement de l’autoconsommation photovoltaïque dans le cadre de l'opération de rénovation d'H7 et de la construction de l'îlot B2 "Ydeal"
  • l'aménagement d’un parc boisé au sud de La Confluence : réintroduction de la faune et de la flore, régénération des sols de l’ancienne zone industrielle et amélioration de la gestion de l’eau.

bénéfices

  • Des bâtiments anciens écorénovés. 
  • Un stationnement optimisé qui contribue à fluidifier les circulations dans le quartier et à limiter les nuisances tout en répondant aux besoins en stationnement.
  • Le développement de nouvelles solutions de production et de consommation d'énergie plus vertueuses.
  • Un cadre de vie amélioré avec une place de choix réservée à la nature.