Innovation

Lyon Confluence, l'innovation grandeur nature

Depuis le lancement du projet en 2003, l'innovation a toujours nourri Lyon Confluence. Mise au service du développement durable, elle accompagne le développement d'une ville agréable à vivre qui prend soin de ses usagers.

"L'innovation, un état d'esprit", interview de Maxime Valentin, responsable innovation et développement durable à Lyon Confluence - 4 mn

L’innovation, au service du développement durable

Haute performance énergétique, data management system, énergies renouvelables, etc, le projet Lyon Confluence vise en permanence une plus grande sobriété énergétique des bâtiments construits ou rénovés. C'est le cas avec l’emblématique Hikari, premier îlot à énergie positive tous usages, ou avec la rénovation des immeubles de logements de la Cité Perrache. Le projet généralise aussi la production d’énergies renouvelables, avec de nombreux panneaux photovoltaïques, sur les toits et en façade.

Lyon Confluence innove également en se préoccupant des bâtiments une fois livrés. C'est l’occasion d’aller au-delà des performances théoriques pour suivre les données et ajuster. Il s’agit de retours d’expériences mais aussi d’usagers qui deviennent acteurs de leur consommation d’énergie. Par exemple, des tablettes (compteurs intelligents) ont été mises en place pour mesurer la consommation d'énergie et aider les habitants à adapter leur comportement.

Innover en ville, cela passe aussi par le développement de la végétalisation et de la biodiversité. Le projet Lyon Confluence prévoit la plantation de 4 500 arbres (déjà 3 000 à fin 2019) et la création de 6 hectares du nouvel espace du Champ dont 25 000 m2 seront végétalisés. Depuis le début du projet, l’accent est mis sur des espaces publics qui respectent et encouragent la biodiversité.  

L’innovation, pour une ville au service des usagers

Bien-être, santé, alimentation durable, qualité de l’air intérieur, mobilité partagée et électrique, etc, Lyon Confluence porte l’innovation sur des questions nouvelles qui gagnent du terrain dans l’aménagement urbain. Avec un enjeu : développer des services et des innovations utiles aux habitants, salariés, visiteurs.
L’idée est de créer un quartier qui donne envie de vivre en ville, en impliquant les usagers. Cela se concrétise avec la Maison de La Confluence et la présence de Lyon Confluence sur les réseaux sociaux. Mais aussi avec une dynamique de proximité grâce à des réunions de concertation et à des temps festifs et de partage. Sans oublier les questionnaires menés auprès des usagers après la livraison des espaces publics et des logements et la démarche Eurêka Club ayant fait appel au financement participatif.

Eureka club, une démarche participative inédite à Lyon

L’innovation, une démarche partenariale

C’est en 2005 que Lyon Confluence met en oeuvre son premier partenariat dans le cadre du programme européen Concerto. Une reconnaissance européenne de l’exigence environnementale qui a été le déclencheur d’autres coopérations. Chacun d’entre eux ouvre de nouveaux horizons d'expérimentation à l’image d’Eurêka Confluence. Actuellement en cours, ce consortium piloté par Lyon Confluence et Bouygues Immobilier permet d'aller plus loin en termes de maîtrise de l’énergie, de mobilité, de santé et de bien-être.
Lyon Confluence réunit systématiquement plusieurs approches et cultures professionnelles différentes dans ses projets : bureaux d’études techniques, énergéticiens, architectes, promoteurs, sociologues, etc. Au total, ce sont plus de 50 partenaires parmi lesquels des universités et grandes écoles, des PME et des startups. Le projet urbain se nourrit de cette multiplicité de points de vue en gardant toujours un objectif commun : réaliser le meilleur bâtiment ou espace public possible pour les usagers.