Construction

Des bâtiments sobres en énergie

Les constructions neuves de La Confluence sont toutes à haute performance énergétique. Elles consomment peu d’énergie et privilégient les énergies renouvelables (ENR). Un pilier indispensable au développement durable d’un quartier pour limiter la consommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre.

la sobriété énergétique comme fondement

Réduire l’impact du développement de la ville sur les émissions de gaz à effet de serre et le réchauffement climatique est un défi que relève la société Lyon Confluence depuis sa création. Pour réduire leur consommation énergétique, les immeubles répondent à différents critères :

  • une isolation de haut niveau et une ventilation maîtrisée et de qualité ;
  • la conception des logements : traversants, ils privilégient la lumière naturelle et un ensoleillement d’un minimum de deux heures par jour ;
  • les matériaux choisis (bois, béton recyclé, terre crue…) qui optimisent la performance énergétique et réduisent le recours aux ressources naturelles (sable, gravier).

Le retour du pisé
Une construction neuve en terre crue à La Confluence ? L’idée peut surprendre, tant cette technique pourtant localement éprouvée, a longtemps été délaissée. Or, le pisé a été choisi pour réaliser un des bâtiments du programme Ydeal. L’Orangerie est un bâtiment de bureaux de 1000 m2 aux cinq grandes arches répartis sur deux étages.
Mis en œuvre à partir de terre locale (moins de 30 km), le pisé tire sa réputation écologique de sa capacité à réguler la température intérieure. Grâce à l’argile qui entre dans sa composition, il absorbe l’humidité ambiante. Résistante, sans déchet et présentant un excellent bilan carbone, la terre crue garantit également une bonne isolation phonique. Des qualités d’habitabilité et un confort de vie précieux pour les occupants.

Ydeal, le pisé à l'honneur

Vers des logements réversibles

Sur le quai Perrache, face au Rhône, les immeubles accueilleront bientôt des bureaux. Dans un avenir plus lointain, avec la transformation de l’autoroute en boulevard urbain, ils pourront être transformés en logements avec vues sur le fleuve.

Comment faciliter ce futur changement d’usage ? Par la conception d’immeubles « réversibles », c’est-à-dire des bureaux qu’il sera possible de transformer facilement en logements. Et inversement. Cloisonnement, accès, réseaux, etc, sont pensés par les architectes comme le plus souple possible. "Ydéal" et "Sollys" seront sur ce point exemplaires.

Sollys par Bouygues Immobilier

Rendre les usagers consom’acteurs
Agir sur la performance environnementale des bâtiments est essentiel. Permettre aux usagers d’adopter les bons gestes pour réduire la consommation d’énergie l’est tout autant. C’est pourquoi des tablettes de pilotage de la consommation énergétique des logements sont proposées dans des programmes neufs ainsi qu’aux occupants d’une partie des logements éco-rénovés. Certaines de ces données énergétiques sont recueillies par un Community Energy Management System (CEMS) qui analyse la consommation à l’échelle du quartier (et de la Métropole de Lyon) pour mieux adapter l’offre à la demande en énergie.