Îlot C2

Un groupe scolaire qui préfigure l’école de demain

Au coeur du Quartier du Marché, une ancienne halle (C3) du marché de gros est en cours de transformation. Réhabilitée, elle deviendra le second groupe scolaire construit dans le cadre du projet. Elle accueillera près de 500 élèves à terme.

EN BREF

  • Date de livraison : 2022 
  • Acteurs
    • Lyon Confluence (maître d’ouvrage)
    • Vurpas Architectes (concepteur)
    • BASE (paysagiste et VRD)
    • UBC (structure)
    • ITF-OTEIS (ingénierie fluides, QEB, SSI)
    • EAI Acoustique 
    • ARPEGE ingénierie (OPC)
  • Superficie globale : 3 800 m2 (école) + 480 m2 (crèche)

 

PROGRAMMATION 

  • 15 classes pour le groupe scolaire :
    • 6 en maternelle, 
    • 9 en élémentaire,
  • 45 places pour la crèche, 
  • autres espaces : salle de lecture, restaurant scolaire, espaces communs, salle de sport, cours de récré, serre pédagogique, salle plurivalente, bureaux, espaces logistiques,...

 

Localiser

SpÉcificitÉs 

UNE CONCEPTION FLUIDE

Le groupe scolaire s’implante dans une des halles en cours de réhabilitation de l’ancien marché de gros. L'enjeu est de préserver un patrimoine rare en le mettant au service des exigences d’un groupe scolaire. Les architectes lauréats ont proposé une organisation fluide en tirant partie de l’organisation de l’ancienne halle. Une extension supplémentaire formera un prolongement naturel du bâtiment existant sur 3 niveaux (côté rue Smith). 

Pour faire de ce lieu autrefois dédié à des activités logistiques un équipement destiné à accueillir des enfants, il nous fallait investir cette ancienne halle de manière sensible. Notre choix a été de capitaliser sur l’architecture originelle du bâtiment qui, avec sa trame répétitive, offre une grande faculté d’adaptation. » 

Julien Leclercq, architecte associé du cabinet Vurpas Architectes.

UNE ECOLE À l’échelle DE SES USAGERS 

À l’ouverture du groupe scolaire, 450 élèves pourront être accueillis, avec une capacité d’évolution si les besoins augmentent. On trouvera :

  • au rez-de-chaussée : l'école maternelle, la crèche et le restaurant scolaire,
  • au premier étage : l'école maternelle, la salle de sport et le logement du gardien,
  • sur le toit : la cour de récréation de l'école élémentaire avec préau et serre pédagogique,
  • au niveau bas : la salle de lecture, la salle plurivalente, les espaces de repos des adultes (avec terrasse), les locaux techniques et de stockage...

Car le groupe scolaire se veut en relation avec son quartier, la salle de sport du premier étage disposera d’une entrée autonome afin d’être accessible à d’autres usagers du quartier. Que ce soit pour le groupe scolaire ou la crèche, le programme architectural adapte l’existant à l’échelle de l’enfant : taille des pièces, circulations, vue sur l’extérieur, mobiliers, etc. Il mise aussi sur la lumière même au niveau le plus bas du bâtiment.

Un fort engagement environnemental

Le bâtiment existant sera rénové pour atteindre les exigences du label Effinergie rénovation et le label bâtiment biosourcé niveau 1. L’extension répondra aux critères Bâtiment à Énergie Positive et Réduction Carbone et bâtiment biosourcé 3, soit l’équivalent Passivhaus. Sur l’ensemble du bâtiment la consommation d’énergie primaire sera inférieure à 110 kWhep/m²/an.

Des espaces extérieurs diversifiés ET Végétalisés

Chaque école bénéficiera d'une cour de récréation distincte et adaptée à l'âge des enfants :

  • l'école maternelle disposera d'une cour arborée située en coeur d'îlot arborée,
  • l'école élémentaire bénéficiera d'une vaste cour en toiture avec un préau et un serre, 
  • la crèche pourra faire évoluer le plus petites dans un espace extérieur spécifiquement dimensionné.

Au coeur des préoccupations des concepteurs, la place de la nature pour réduire la chaleur et sensibiliser toujours plus les futurs citoyens à la biodiversité. 

Concrétiser l’école de demain

Le nouveau groupe scolaire de La Confluence traduira l’évolution de l’école en cohérence avec les nouveaux grands enjeux sociétaux. Parmi eux :

  • l’adaptation au réchauffement climatique avec la présence des cours végétalisées, l'installation de fontaines ou l’utilisation de béton drainant et/ou clair,
  • la sensibilisation des enfants à la protection de l’environnement dans la pédagogie mise en œuvre : gestion des déchets, de l’eau, à l’énergie, l’air...
  • le développement du numérique grâce à la dématérialisation des enseignements et l’évolution de la mobilisation des lieux comme la bibliothèque ou de mobiliers innovants.