Îlots Saint-Paul et Saint-Joseph

Des prisons à La Vie grande ouverte

Symbole fort du renouveau du quartier, les anciennes prisons ont été réhabilitées pour accueillir un campus universitaire, des logements et bureaux. Le tout en préservant un patrimoine remarquable.

EN BREF

  • Date de livraison : 2015
  • Acteurs
    • Architectes : 
    • Thierry Roche (coordinateur)
    • Agence Garbit Blondeau (îlot Saint Paul)
    • Studio Ory (îlot Saint-Joseph)
    • Promoteur : 
    • OGIC pour Habitat et Humanisme avec le groupe Dentressangle (îlot Saint-Joseph)
    • OGIC pour l’Université Catholique de Lyon (îlot Saint-Paul)
  • Superficie globale : 61 700 m²  

PROGRAMMATION 

  • 35 000 m² pour l’Université Catholique de Lyon (Saint-Paul)
  • 15 000 m² de logements (Saint-Joseph)
  • 1 résidence étudiante de 108 chambres (Saint-Joseph)
  • 700 m² de commerces (Saint-Joseph)
  • 11 000 m² de bureaux et services (Saint-Joseph)
  • 40 % de la surface totale du site accueille des jardins thématiques

Locate

SPÉCIFICITÉS

Histoire

Construites au 19ème siècle, les prisons Saint-Paul et Saint-Joseph n’accueillaient plus de détenus depuis leur transfert à Corbas en 2009. Plutôt que d’engager leur démolition, un projet innovant a été mis en œuvre afin de valoriser ce patrimoine en lui offrant une nouvelle vie. Cette métamorphose a été placée sous le signe de la transparence, de l’ouverture sur la ville et le monde avec la sélection du projet de l’architecte Thierry Roche : « La vie grande ouverte ».

L’ancienne prison Saint-Paul s’est ainsi transformée en un lieu de transmission des savoirs en accueillant le campus de l’Université Catholique de Lyon. L’ancienne prison Saint-Joseph a été réhabilitée en logements et bureaux. 

Conception 

Une grande verrière donnant sur la place des Archives marque l’entrée du campus. Cet espace donne sur une rue intérieure qui permet de traverser l’université et de rejoindre l’ancien site Saint-Joseph. C’est l’un des premiers principes architecturaux de la reconversion des lieux, parmi lesquels : 

  • créer des passages entre Nord-Sud et Est-Ouest, dans ce lieu autrefois fermé ;
  • respecter le patrimoine et notamment le cœur historique du site, tout en organisant les lieux pour ses nouveaux usages. Cinq des six ailes de la prison et la tour demi-ronde ont été conservées. 
  • réaliser une réhabilitation exemplaire sur le plan environnemental, avec des solutions performantes et un souhait d’avoir des bâtiments passifs. 

Pour passer d’un lieu d’enfermement à un espace ouvert sur la ville, il fallait faire tomber les murs, au sens propre… Mais aussi au figuré pour convaincre de la possibilité d’avoir de nouveaux usages dans ces lieux. Tout en gardant à l’esprit l’histoire des prisons et leur caractère identitaire dans la ville. Il fallait penser l’intérieur mais aussi la perception depuis l’extérieur, depuis la rue… » 
Thierry Roche, architecte coordinateur du projet

Zoom sur le campus 

Depuis 2015, l’Université Catholique de Lyon accueille en moyenne 5 000 étudiants sur le site renforçant la dimension de quartier étudiant de La Confluence. Economie, droit, sciences sociales, management, langues… autant de domaines étudiés qui donnent vie aux anciennes prisons. Le campus s’ouvre sur les savoirs et sur la ville, avec de grands espaces innovants, comme par exemple : 

  • pépinière associative, 
  • salle de codesign,
  • incubateur « CUBE » pour les étudiants et entrepreneurs,
  • espaces partenaires et lieux d’exposition. 

 

Récompensé !
Le programme de réhabilitation de l’îlot Saint-Joseph est lauréat de la Pyramide d’Or 2015. La résidence intergénérationnelle s’est vu décerner la même année un trophée du Logement et des Territoires dans la catégorie Programmes solidaires des Trophées du Logement et des Territoires.