Îlot F12

Une station-service nouvelle génération

Le déménagement de l'actuelle station-service BP située 84 quai Perrache est nécessaire pour aménager Le Champ de La Confluence. Une nouvelle station-service sera donc construite de l'autre côté du cours Charlemagne le long du passage Magellan. Qualité de l’intégration urbaine et respect de l’environnement sont deux valeurs fortes du projet retenu en 2019.

EN BREF

  • Date de livraison : 2022 
  • Acteurs
    • EG Group
    • Hamonic + Masson & associés (architectes)
    • Marco Rossi (paysagiste) 
  • Superficie de terrain : 3 000 m² 
  • Superficie bâtie : 580 m2 (surface de plancher)

PROGRAMMATION 

Le projet se compose de trois "bâtiments" :

  • un auvent abritant équipé de :

    • 3 pompes à carburant pour véhicules légers,

    • une pompe pour poids lourds,

    • une borne de recharge pour véhicules électriques,

  • une station de lavage,

  • un bâtiment commercial de 490 m2 regroupant :

    • au rez-de-chaussée, les caisses pour le paiement, des bureaux et une boutique,

    • au premier étage, un restaurant prolongé d’une vaste terrasse et surmonté d’un toit végétalisé.

Localiser

SPÉCIFICITÉS

Une architecture intégrée

Le métal, le bois, le verre ont été choisis pour donner au bâtiment un aspect fin et léger et assurer une intégration de qualité dans un paysage tout à la fois boisé et urbain. Le rez-de-chaussée, tout en transparence, est conçu comme une prolongation de l’espace public et accueille les différents services. Les grandes baies vitrées et la terrasse offrent une belle vue sur le Musée des Confluences et les Docks. Sur le toit, les architectes ont prévu une tour d’observation vitrée.

Nous proposons un bâtiment aux multi-usages, ouvert sur la ville. L’innovation spatiale, programmatique et technique offrira à Lyon, un nouveau lieu de rencontre ».

Hamonic + Masson & associés

Construction

La structure de la station-service en métal est remplie de ouate de cellulose type BIOFIB. Composé de ouate et de chanvre, ce matériau bio-sourcé offre une bonne isolation thermique et phonique à moindre coût environnemental. Le bâtiment utilise des matériaux à faible impact environnemental ou provenant de la région Auvergne Rhône-Alpes. Les bétons utilisés pour le sol seront fabriqués avec des granulats recyclés.

Le projet a pour objectif de s’inscrire dans une démarche de sobriété énergétique. Il intègre pour cela 230 m2 de panneaux photovoltaïques sur le toit. L'isolation fait également l'objet d'une attention particulière. Un suivi de la consommation sera réalisé pendant deux ans par Lyon Confluence.

La toiture végétalisée fera office de pré-rétention d’eau. Une cuve complémentaire a été prévue pour le stockage des eaux de pluie qui alimenteront la station de lavage et permettront l’arrosage des espaces verts. Les eaux de lavage seront récupérées et traitées.

Au sol, respect de la biodiversité

La perméabilité des sols est un point important du projet qui concerne 55 % d'entre eux.
Le projet intègre l’usage du procédé de fertilisation de la terre initiée sur le Champ dont il accueille une partie de la terre végétale recomposée. Diverses essences végétales seront plantées au fil du temps selon un plan de végétalisation permettant à chacune de disposer des conditions optimales à son développement.