Confort et santé

Construire la ville attentive à l’humain

Un quartier durable prend soin de ceux qui y vivent, étudient, travaillent. La Confluence met en œuvre toute une série d’actions en ce sens. Un engagement qui prend une nouvelle dimension avec Eurêka Confluence, celle de la prévention.

Un espace de santé innovant

Côté Rhône, une maison de santé innovante implantée sur 1 000 m² dans le cadre de l’opération Sollys va voir le jour en 2021. Une vitrine d’une "nouvelle expérience de médecine en ville". Objectifs :

  • mettre l’offre de soin et d’accompagnement thérapeutique au cœur de la conception urbaine,
  • mieux prendre en compte les usages pour proposer une offre adaptée aux besoins des habitants.

Le rez-de-chaussée sera entièrement dédié à la prévention. Des professionnels de santé ou associations vont informer, sensibiliser et animer des ateliers (sommeil, alimentation etc). Le premier étage sera dédié à la médecine du travail. Le deuxième niveau accueillera des médecins de ville, généralistes et spécialistes.
Tous ces acteurs de la santé et du bien-être seront ainsi réunis dans les mêmes locaux au cœur du quartier.

Eureka Confluence au service du bien-être des usagers

Eureka Confluence est un consortium regroupant des acteurs privés et publics qui a pour but de participer à l’émergence d’une ville intelligente qui prend soin de ses usagers. Un objectif qui impose de nouvelles façons de concevoir la ville en associant ceux qui la font et ceux qui la vivent au quotidien.

Services de proximité, nouvelles mobilités, lien social, gestion énergétique, ressources locales, biodiversité, qualité de l’air, santé et bien-être… sont au cœur des préoccupations de ce générateur d’innovations urbaines.

Eureka Confluence expliqué par les partenaires

L’application « la météo du souffle »
En encourageant les mobilités douces et actives, et en limitant les déplacements automobiles, Lyon Confluence contribue à améliorer la qualité de l’air du quartier. Ce volet de santé publique fait l’objet d’une attention particulière qui se traduit aussi par le choix des matériaux de construction en limitant la pollution qu’ils génèrent. Mais l’engagement auprès des usagers du quartier va plus loin. Cette application mobile est pensée pour conjuguer des données quantitatives de qualité de l’air, de la pollution grise et verte (allergènes) et des contributions d’un réseau de sentinelles (souffrant eux-mêmes d’allergies). Des capteurs sont installés sur tout le territoire.

Le numérique pour veiller sur les plus fragiles
Pour prendre soin des personnes âgées ou en perte d’autonomie, un programme expérimental est en cours de définition au rez-de-chaussée de la Cité Mignot. Il consiste à équiper 6 logements de capteurs pour détecter des mouvements inhabituels et intervenir rapidement. Ce programme est étudié en lien avec l'espace de santé innovant. Une autre idée d’application est en cours d’étude : l’application Activie pour inciter les seniors à conserver une activité physique.