Enlarge the image
© Jérôme Boucherat

Chantier, Biodiversité

Le Champ, zoom sur les premiers aménagements 

Situé à la pointe sud de la Presqu’île, Le Champ est un espace de 6 hectares destiné à devenir un véritable bois urbain. Ancienne friche industrielle, il offrira un cadre unique à des entreprises du secteur des industries créatives. Zoom sur les aménagements en cours et déjà réalisés.

Publié le

Profils : Professionnel/ Usager

tests grandeur nature

 

Le Champ accueillera à terme 1 000 arbres sur 6 hectares pour proposer une forêt en centre-ville.

 

C'est un défi en termes d’aménagement qui nécessite :

  • un sol à nouveau fertile pour accueillir plantes et arbres, 
  • une variété des essences choisies, locales et adaptées à un environnement urbain et au réchauffement climatique,
  • un site favorable à la biodiversité offrant le gîte et le couvert à de nombreux insectes, premier maillon de la chaîne alimentaire. 

 

Pour engager cette transformation, Lyon Confluence a développé une méthode de test in situ. Elle s’appuie sur :

  • une plateforme de création de terre fertile pour transformer les sols sur place grâce à l’utilisation de limons et de déchets végétaux (compost), 
  • l’hibernaculum pour accueillir les insectes et autres petits animaux,
  • des pépinières qui prendront soin, à partir de cet automne, des jeunes pousses destinées au Champ. 

Un inventaire de la biodiversité sur 5 ans

Les pratiques de gestion de la biodiversité dans le parc de la Station Mue sont quant à elles testées et nourries des enseignements dans le cadre d'un inventaire lancé cet été. L’objectif : faire un suivi écologique du Champ sur 5 ans pour observer l'évolution de la biodiversité et définir les conditions favorables à son développement.  Cette mission au spécialiste en biodiversité et écologie EODD, membre de l'équipe de maîtrise d'oeuvre du Champ pilotée par les paysagistes de BASE.

Il y a une part d’innovation dans la méthode employée. Notre objectif est de faire évoluer les pratiques et les modes de gestion.

Marie-Paule Coassy, chef de projet à Lyon Confluence

Pour en savoir plus sur cet inventaire, écoutez l'intégralité de l'interview de Marie-Paule Coassy

Des valeurs fortes : économie circulaire, participation citoyenne et réplicabilité

Les aménagements mis en œuvre dans Le Champ s’inscrivent dans une démarche d’économie circulaire. L’enjeu est de limiter la consommation des ressources mais aussi les transports de matériaux. La plateforme de terre fertile en est un bon exemple car elle évite l’importation de terres agricoles. C'est aussi le cas de l’utilisation de bétons recyclés pour les cheminements piétons qui permet de réutiliser les résidus produits par les toupies à béton. Les pépinières, dont les jeunes pousses sont destinées à être plantées dans le quartier, s’inscrivent aussi dans cette démarche.

La Station Mue est le lieu-clé de la participation citoyenne dans le Champ. Cet espace modulable, expérimental et transitoire a été conçu pour accueillir événements, rencontres, ateliers, éducatifs et ludiques. Il permet à chacun d’appréhender les valeurs du développement durable ou de la nature en ville, dans ce secteur de La Confluence en mutation.

Les différentes démarches expérimentales développées dans Le Champ le sont en vue d’être répliquées. Ces pratiques innovantes, comme la création de terre fertile, le béton recyclé et la participation citoyenne, visent à mettre en place et évaluer des méthodes de travail à reproduire à l’échelle de la Métropole. Elles font du Champ un laboratoire grandeur nature, pour inspirer la ville durable de demain.

En passant par la rue Vuillerme

Cette rue qui porte le nom du curé de St-Nizier jusqu'en 1834 relie le nord du Champ au sud. Réaménagée par phases, elle préfigure les futures allées du Champ : piétonnes et végétalisées. Largeur de la voirie réduite au profit de trottoirs plus confortables, signalétique adaptée et conditions favorables au développement du végétal avec pour objectif in fine que celui-ci recolonise le minéral. 

Un Champ d’industries créatives

Le Champ est destiné à accueillir des acteurs de l’industrie créatives. Plusieurs d’entre eux sont d’ores-et-déjà installés dans le cadre de la reconversion du patrimoine bâti existant. C’est le cas de H7, lieu de référence des start-up du numérique, et de l’Hôtel 71, hub médias et culture. Ils seront bientôt rejoints par de nouvelles entreprises implantées dans les deux programmes à venir :

  • La Halle Caoutchouc : monumentale halle de 1917, elle accueillera un centre de recherche et d’innovation technologique sur le développement durable. 
  • Zadigacité : ancien garage édifié lors de la construction du marché gare, il est reconverti en un espace coworking de production, de recherche et de développement autour de l’éthique de la ville.