Des espaces publics partagés

Le partage est le moteur d’aménagement de La Confluence. Il s’exprime sous différentes formes avec un objectif commun : créer des liens entre tous les usagers du quartier et du territoire, et encourager les initiatives et partenariats. 

 



Lyon Confluence accorde depuis toujours une attention particulière à la qualité des espaces publics. Finalisée en 2015, la place Camille-Georges du quartier Denuzière est venue compléter le maillage du territoire assuré par la place nautique, les jardins aquatiques Jean Couty et Ouagadougou, le jardin d’Erevan, l’esplanade François-Mitterrand, les Rives de Saône… et bientôt la place Renée-Dufourt. Côté Rhône, Ynfluences Square et l’îlot B2 concrétisent le principe des cours jardinées, espaces conviviaux avec jardins partagés, espace de compost, aire de pique-nique et jeux pour enfants. Les deux programmes intègrent des services mutualisés comme des conciergeries et des crèches. À proximité, le parking mutualisé est en cours de réalisation et sera livré en 2018, intégrant différents services partagés (renvoi rubrique stationner).

Une vie associative dynamique

Différentes associations sont présentes à La Confluence et participent activement à la vie locale. Le Comité d’intérêt local Sud Presqu’île (CIL), l’Union des commerçants et artisans de Perrache (UCAP), le conseil de quartier, la MJC Presqu’île Confluence… en témoignent. Grâce à elles, vide-greniers, rencontres, conférences, jeux, ateliers, fêtes, bals animent régulièrement le quartier. Sans oublier les actions menées autour du jardin partagé géré par l’association de riverains Envie Partagée, et les rendez-vous ponctuels du conseil de quartier. Autant d’occasions de tisser des liens avec les habitants et usagers de La Confluence.

 

 

 

500 m2
Superficie du jardin partagé en bord de Saône

2
Nombre de cours jardinées sur Ynfluences Square 

 

Zoom

Un jardin urbain, pour tous

Depuis la rentrée 2015, les membres de l’association Envie Partagée profitent d’un vaste jardin de 500 m2 dont 250 m2 cultivables sur le quai haut des Rives de Saône (renvoi). Ce bel emplacement a pu être mis à leur disposition grâce au redressement du cours Bayard qui a permis de libérer l’emprise nécessaire à la création d’un nouvel espace public. Le jardin était précédemment situé sur un espace plus réduit (une centaine de m2) au cœur d’un îlot dans le jardin d’Erevan. Il peut ainsi bénéficier à un nombre plus important d’habitants (une soixantaine de personnes).