Vers de nouveaux horizons

Le secteur de Perrache, qui s’inscrit dans le quartier Sainte-Blandine, est connu pour sa gare mais aussi ses anciennes prisons. Longtemps considéré comme un verrou entre la Presqu’île et La Confluence, il se métamorphose en un centre névralgique ouvert sur la ville. Ses deux moteurs ? Le Pôle d’échanges multimodal (PEM), en pleine mutation, et l’Université Catholique de Lyon ouverte à la rentrée 2015.

 

la confluence, lyon, perruche, celp, peu perrache, vue aérienne


Le secteur avait débuté sa mue avec la création du nouvel espace public de la place des Archives, inaugurée en 2010. Elle s’est poursuivie avec le vaste projet de réhabilitation des anciennes prisons Saint-Paul et Saint-Joseph, désaffectées depuis 2009. Elles accueillent désormais l’Université Catholique de Lyon, mais aussi des logements qui favorisent la mixité intergénérationnelle. Cette transformation est la concrétisation du programme La Vie grande ouverte, porté par l’Université Catholique de Lyon, l’OPAC du Rhône, Habitat et Humanisme, ainsi que par le groupe immobilier SOFADE/OGIC, accompagnés par Lyon Confluence. 

La prison Saint-Paul transformée en université

L’Université Catholique de Lyon a pris ses quartiers en septembre 2015 sur 35 000 m2. 6 000 étudiants et 1 000 collaborateurs fréquentent chaque jour ce nouveau site universitaire, qui comprend des amphithéâtres d’enseignement dans les étages et un rez-de-chaussée consacré à la vie étudiante. Ouvert à l’ouest sur la place des Archives, le campus Saint-Paul reçoit un flux constant d’étudiants en provenance de la place Carnot, où se situe aujourd’hui le deuxième site de l’Université Catholique. Dès 2020, les étudiants pourront emprunter une voûte ouest (gare de Perrache) piétonnisée (cf zoom).

Saint-Joseph accueille la mixité

Pour se loger, les étudiants peuvent ne pas aller loin. En face du campus, Saint-Joseph propose 108 chambres étudiantes, ainsi que 90 logements en accession, 65 logements sociaux et 25 autres réservés aux convalescents. La solidarité est la clé de voûte du projet. La volonté de créer une mixité en rassemblant différentes populations a guidé le découpage des 25 000 m2 de Saint-Joseph, dont 11 000 m2 abritent bureaux et services et 700 autres des commerces. Par la diversité des fonctions proposées, les deux bâtiments, hier séparés, forment aujourd'hui un seul et même lieu où l’on peut étudier, travailler, habiter, ou simplement se promener grâce aux jardins qui le traversent.

 

2017
Date de début des travaux du PEM Perrache

50m
Nombre de mètres de voûte ouest dédiés aux modes doux

 

Zoom

Le nouveau visage du PEM Perrache

la confluence, lyon, perruche, celp, peu perruche, vue aérienne

La transformation du pôle d’échange multimodal (PEM) est le fruit d’un travail partenarial réunissant la Métropole de Lyon, SNCF Réseau, SNCF Mobilités - Gares et Connexions, le Sytral, l’Atelier Ruelle et d’un travail de la SPL Lyon Confluence, qui assure également la coordination générale. Une première phase d'aménagement (2015-2019) a été validée en juillet 2015 pour un budget de 25 millions d'euros. Elle comprend la requalification de la voûte ouest pour en supprimer la circulation automobile, afin de créer un cheminement doux proposant une partie à ciel ouvert. L'accès actuel au métro (ligne A) depuis la voûte ouest, à proximité de la place Carnot, sera élargi. La création d'une seconde entrée, plus au sud, facilitera l'accès au métro. La ligne T2 sera également prolongée jusqu'à Suchet. De la place des Archives au cours Suchet, le cours Charlemagne sera ainsi dédié aux modes doux. Une halle voyageurs accessible en rez-de-chaussée sera également créée au niveau de la place des Archives côté Sud. Début des travaux : 2017 après une période de concertation préalable et obligatoire.