Un développement par étapes

Vaste territoire de 150 ha au cœur de Lyon, La Confluence a longtemps vécu au rythme des activités industrielles et portuaires. Leurs mutations, structurelles et géographiques, ont libéré un espace stratégique à reconquérir. 

 

la confluence, vue aérienne, lyon, confluent

L’aménagement de La Confluence vise un objectif : construire la ville intelligente et durable. L’enjeu est de concilier exigences environnementales et anticipation des besoins futurs des usagers. Loin d’une approche purement technique et réglementaire, la SPL Lyon Confluence a fait de la qualité de vie une priorité de ses actions. Cette mobilisation vise, depuis le lancement du projet urbain, la création d’une ville sobre, innovante et créative, encourageant les mobilités douces et limitant les impacts environnementaux. Une ville accessible à tous qui sache tisser des liens forts entre l’existant et les nouvelles réalisations. Tout en favorisant le partage.

Le projet se déploie sur quatre secteurs : ZAC ou phase 1 et Rives de Saône côté rivière, ZAC ou phase 2 et Perrache-Sainte-Blandine côté fleuve.


Partis pris forts 

  • Mise en œuvre de programmes variés et mixtes (mixité sociale et fonctionnelle) 
  • Valorisation de la Saône et du Rhône et de la qualité des paysages associés
  • Création d’une large trame végétale et d’un parc ramifié 
  • Développement des transports en commun et de la ville marchable
  • Qualité de la couture urbaine avec le quartier existant de Perrache - Sainte-Blandine
  • Multiplication des liaisons avec les quartiers urbains environnants (Gerland, Presqu’île, Lyon 5ème)
  • Innovation technique, environnementale et architecturale
  • Transformation de l’autoroute en boulevard urbain apaisé











 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

34 %
de logements sociaux à terme

54 %
du nombre de m2 dédiés au tertiaire sur la ZAC 2

 

Zoom

Deux ZAC, pour quoi faire ?

la confluence, lyon, cartographie, phases, concessions

Une zone d’aménagement concertée (ZAC) est définie par le code de l’urbanisme comme « une zone à l’intérieur de laquelle une collectivité publique, ou un établissement public y ayant vocation, décide d’intervenir pour réaliser ou faire réaliser l’aménagement et l’équipement des terrains, notamment de ceux que cette collectivité ou cet établissement a acquis, ou acquerra, en vue de les céder ou de les concéder ultérieurement à des utilisateurs publics ou privés ».

Pour donner vie au projet Lyon Confluence, et construire ou réhabiliter des bâtiments et équipements, la Métropole de Lyon a fait le choix de découper le territoire en deux zones d’aménagement concerté (ZAC). L’une côté Saône, la ZAC 1 créée en 2003, l’autre côté Rhône, la ZAC 2 créée en 2012. Ce découpage géographique et temporel permet de cibler la mobilisation sur un secteur précis du territoire et d’éviter l’éparpillement des projets et investissements.
L’objectif est d’assurer un aménagement cohérent pour :

  • accueillir les nouveaux habitants et salariés dans un environnement doté de commerces, services et équipements de proximité, 
  • faire évoluer rapidement chaque secteur engagé pour éviter que les usagers évoluent trop longtemps dans un environnement de chantiers, 
  • nourrir les opérations futures du retour d’expérience des premières.