Premier Quartier Durable en France

La Confluence est le Premier Quartier Durable labellisé WWF de France. L’ONG reconnaît ainsi le travail réalisé et place la barre très haut pour la suite. En 2020, les émissions de CO2 de La Confluence ne dépasseront pas le niveau de l’an 2000, malgré la forte augmentation du nombre d’habitants et de salariés.   

 

 

En 2004, le World Wildlife Fund (WWF) a lancé le programme One Planet Living. L’objectif est d’aider les particuliers, les entreprises et les autorités publiques à réduire leur empreinte écologique et à développer des modes de vie durables. La démarche a commencé à La Confluence en 2010, en cohérence avec les actions menées dès le lancement du projet en faveur de la réduction de l’empreinte écologique. Une convention a été signée avec l’ONG. Elle intègre un Plan d'Actions Durabilité (cf. zoom) qui intègre notamment la réalisation de bâtiments à énergie positive, de l’écorénovation et la préservation de la biodiversité.

L’éco-quartier acquiert une nouvelle dimension

La distinction du WWF s’inscrit dans la continuité de la reconnaissance des efforts engagés en matière de durabilité et de confort de vie proposés aux usagers de La Confluence. La labellisation nationale éco-quartier exemplaire obtenue en 2009 avait constitué une première étape. Le projet s’était distingué par la préservation du patrimoine naturel et culturel, la prise en compte des contraintes environnementales dans l’aménagement, la mixité sociale et fonctionnelle (logements, bureaux, commerces), la promotion des performances écologiques dans l’aménagement et la mobilité ainsi que la sobriété énergétique.





















 

 

 

 

 

 

 

70 %
Part des déchets réutilisés, compostés ou recyclés

400 mètres
Distance maximum pour accéder à un arrêt de transport en commun

 

Zoom

Le Plan d’Action Durabilité (PAD) de La Confluence

Les dix principes communs internationaux du PAD sont les suivants : zéro carbone, zéro déchet, mobilité durable, matériaux locaux et durables, alimentation locale et durable, gestion durable de l’eau, habitats naturels et biodiversité, culture et patrimoine local, équité et développement économique, qualité de vie et bien-être.

Les principaux objectifs du plan sont les suivants:

  • atteindre le niveau bâtiments neufs à énergie positive (2012), 
  • écorénover Sainte-Blandine,
  • réduire à 30 % la part des déchets non recyclés, non récupérés et non compostés,
  • promouvoir les transports en commun : proximité des arrêts, réduction de l’usage des voitures (0,6 place de parking par logement et 1 place par 100 m² de surface SHON pour les bureaux),
  • transformer une zone industrielle en relais écologique par la création d’espaces verts,
  • intégrer des éléments architecturaux forts de l’identité et de l’histoire du quartier : le port Rambaud, les halles du marché de gros, les prisons,…
  • créer les conditions d’une concertation exemplaire avec les habitants.