Histoire du territoire



__L'aventure industrielle et portuaire


1828 : adoption du « plan officiel de distribution de la presqu’île »

Plan de distribution de la presqu’île Perrache, aquarellé en 1828
© Alain Franchella / Archives municipales de Lyon

 
Alors que le pont de La Mulatière est reconstruit et que se poursuit l’aménagement du « quartier neuf » au nord, il faut attendre que la Ville de Lyon recouvre son droit de propriété au sud de la presqu’île pour que s’expriment de nouvelles ambitions politiques dans le contexte du retour de la monarchie. Ce sera chose faite en 1823 avec le vote par la chambre des députés de la loi de rétrocession de ces terrains à la Ville au nom de l’abandon du projet de palais impérial… Promu par le marquis Jean de Lacroix-Laval, maire de Lyon entre 1826 et 1831, le plan définitif de « distribution de la presqu’île Perrache » est consulté et approuvé par ordonnance royale en 1828. Les acquéreurs sont invités à remblayer les voies publiques et à implanter des activités industrielles. L’aménagement doit prioritairement contribuer à la diversification de l’économie lyonnaise, jusqu’alors concentrée sur le négoce de la soie.

 

 
 
 

Liens

Illustration - Plan de distribution de la presqu´île Perrache