Histoire du territoire



__La conquête sur les eaux


1771 : démarrage du projet Perrache

Projet de Michel-Antoine Perrache pour la partie méridionale de Lyon, 1769
© Alain Franchella / Archives municipales de Lyon


L’ingénieur Michel-Antoine Perrache lance un plan d’assèchement et de remblaiement des lônes (bras d’un fleuve) pour agréger le chapelet d’îles et étendre la cité au sud, au-delà des remparts d’Ainay. Ce projet, présenté en 1766 puis en 1769, approuvé par lettres patentes du roi Louis XV, permet de conquérir deux kilomètres de territoire sur le confluent. Il faudra sept décennies (1841) pour venir à bout de ce chantier titanesque.
Au même moment, Jean-Antoine Morand plaide en faveur d’une extension sur la rive gauche du Rhône –rive jusqu’alors hostile et étrangère– et de la création du nouveau quartier des Brotteaux au débouché d’un second pont jeté sur le Rhône au nord de celui de la Guillotière. Mais seule la construction de cet ouvrage acolyte (années 1770) immortalisera son ambition.

 

Projet d’un plan général de la ville de Lyon et de ses agrandissements dans les terrains des Brotteaux, Jean-Antoine Morand, 1764
© Alain Franchella / Archives municipales de Lyon

 

Liens

Illustration - Plan général de la ville de Lyon