Histoire du territoire



__Un nouvel élan


1999 : présentation du projet Melot-Bohigas-Mosbach, création de la SEM Lyon Confluence


Le projet Melot-Bohigas-Mosbach (1999)


Les urbanistes Thierry Melot, Oriol Bohigas et Catherine Mosbach (MBM) sont retenus par la communauté urbaine pour élaborer les grandes lignes du développement.

La reconquête de l’eau est une constante avec la réalisation d’un port de plaisance sur la Saône, d’une gare d’eau prolongée par un jardin vertugadin en creux et, plus généralement, avec la recomposition des berges. Mais c’est bien du désenclavement que dépendent la poursuite et la réussite de l’opération.

Cependant, le travail de conception et la mise en œuvre opérationnelle étant proposés à l’échelle du site tout entier, la réalisation à court terme de ce projet est jugée irréaliste, en raison des contraintes que sont l’autoroute A6-A7 et le pôle multimodal de la gare de Lyon-Perrache.

 

 

 

 

 
 

 

Création de la société d’économie mixte (SEM) Lyon Confluence

La SEM qui deviendra Société Publique Locale d’Aménagement (SPLA) en 2008 est créée pour coordonner l’ensemble du projet dans ses différentes phases. L’urbaniste François Grether et le paysagiste Michel Desvigne sont désignés pour définir le plan d’urbanisme.

 

25 juin 2001 : élection de Gérard Collomb, maire de Lyon, réélu en 2008.

Reprise des études avec la SEM Confluence dans l’objectif de définir des tranches opérationnelles réalistes. François Grether et Michel Desvigne sont confirmés pour imaginer le projet d’aménagement des 150 hectares au sud de la presqu’île.