Le secteur du Pôle d’Echanges Multimodal (PEM) de Perrache se transforme. Le projet répond à deux objectifs principaux : faciliter la liaison entre le Nord et le Sud de la presqu’île de Lyon et offrir plus de confort aux usagers des gares ferroviaire et routière, du métro et du tramway. 
Les piétons et cyclistes bénéficieront d’un environnement fluide et apaisé pour se déplacer. 

 

Le projet


Présentation

Le réaménagement du secteur de la gare de Perrache est un volet important et attendu du développement du quartier de La Confluence. Il répond aux besoins grandissants de déplacements du Nord au Sud de la presqu’île de Lyon et à la hausse de la fréquentation du Pôle d’Echanges Multimodal de Perrache.


Des chiffres pour comprendre 

Aujourd’hui 100 000 utilisateurs au total empruntent chaque jour le PEM de Perrache :

  • 70 % du trafic s’effectue dans le CELP,
  • 30 % du trafic dans la gare SNCF de Perrache.

D’ici 2030 :

  • la fréquentation du pôle d’échanges multimodal de Perrache doublera,
  • la Métropole Lyonnaise comptera 150 000 habitants supplémentaires, 
  • la population du quartier de La Confluence aura augmenté de 6 000 habitants, 
  • le nombre de salariés du quartier de La Confluence doublera pour atteindre 25 000.

En savoir + (dossier de concertation)


Ouvrons Perrache : un projet mené en lien avec les usagers

Une concertation a été menée en 2016 sur le projet de réaménagement du secteur de la gare de Perrache. Organisée autour de réunions publiques, d’ateliers, de documents d’information variés et d’un dispositif dédié sur les réseaux sociaux (page facebook), elle a permis de recueillir 247 avis qui ont nourri le projet final. 

Le bilan de cette concertation est accessible ici

 

4 aménagements principaux

Une nouvelle entrée pour la gare de Perrache

Historiquement conçue pour s’ouvrir vers le Nord, la gare de Perrache s’est peu à peu tournée vers le Sud, sans pour autant qu’une entrée de gare de plain-pied ne soit créée. Les escalators installés en façade pour accompagner la création du centre d’échanges sont vieillissants et de moins en moins opérationnels. Les personnes à mobilité réduite ne peuvent accéder aux quais sans assistance.

Une nouvelle entrée de gare va être réalisée sur la place des Archives. Elle permettra un accès direct sans utilisation d’escaliers ou d’ascenseurs. Une rampe d’accès sera installée pour les personnes à mobilité réduite.

Un travail a été mené avec l’Architecte des Bâtiments de France pour mettre en valeur les voûtes du mur extérieur de la gare avant percement de la nouvelle entrée.

Une brasserie s’installera au droit du nouveau pavillon voyageur et viendra animer la place des Archives.

 

Une voûte Ouest sans voiture

La voûte Ouest passe sous la gare et le CELP et relie la place des Archives à la place Carnot. Cette voûte va être libérée de la circulation automobile pour devenir un espace réservé aux mobilités actives.

Pour que les piétons et les vélos aient plaisir à l’emprunter en toute sécurité, ce passage sera équipé d’un large trottoir pour les piétons et d’une piste cyclable à double sens de 4m de large. La lumière naturelle pénétrera largement en son milieu, grâce à la démolition partielle du centre d’échanges.

L’ambiance de ce nouveau passage sera plus chaleureuse grâce au travail mené par les architectes-paysagistes sur les revêtements en béton, sur la pierre naturelle des voûtes mis en valeur et le nouveau mobilier d’éclairage qui sera installé.

Piétons et cyclistes parcourront ce passage en trois séquences depuis La Confluence : une première partie de 120 mètres sous la gare, une seconde partie à ciel ouvert sur 50 mètres, une troisième partie sous le centre d’échanges ouverte sur la place Carnot par la suppression du mur de béton qui empêche aujourd’hui l’accès direct à la place.

 

 

Une continuité cycliste sera assurée à la sortie côté place des Archives grâce à la transformation du haut du cours Charlemagne en une zone de rencontre. Cette zone sera bornée pour réserver la circulation automobile aux secours, résidents, livraisons et taxis.

 

Une ligne de tramway T2 étendue après Perrache


Le terminus de la ligne de tramway T2 se situe aujourd’hui à Perrache. Il va être déplacé plus au sud du quartier pour désengorger la station Perrache et doter le quartier d’une desserte en tramway plus importante.

 

Des accès au métro plus simples et confortables

L’accès à la station de métro de Perrache se fait aujourd’hui à hauteur de la place Carnot. Les usagers qui arrivent de La Confluence accèdent à cette station en traversant la totalité de la voûte Ouest (de plain pied) mais dans un environnement peu agréable ou en traversant la gare et le CELP s’ils empruntent les escalators installés côté place des Archives ou s’ils arrivent du tramway. L’enjeu est de simplifier ces circulations complexes, notamment pour les personnes à mobilité réduite.

Une nouvelle ouverture permettant l’accès au métro sera réalisée sous la voûte à 150 mètres environ de la place des Archives. L’accès actuel, place Carnot, sera réaménagé.

Une zone de stationnement vélos sera installée à proximité de l’accès au métro place Carnot.

 

Le programme des travaux

Ce qui est déjà réalisé

  • La rénovation et mise en accessibilité pour les personnes à mobilité réduite des quais de la gare Perrache (passage Rhône).
  • Les travaux préparatoires de la fermeture de la voûte Ouest : 
    • le réaménagement de la voirie au niveau du carrefour Kitchener – Rambaud pour renforcer la capacité de circulation des véhicules; 
    • les aménagements du côté Est de la place Carnot : 
      • réfection de la chaussée,
      • aménagement des trottoirs,
      • redressement et réorganisation du stationnement,
      • passage à deux voies de circulation entre la rue de Verdun et la rue Duhamel;
    • l’ouverture de la voie vers la rue Vaubecour depuis le Sud;
    • la mise en valeur du mur de la gare, place des Archives.


La feuille de route 2018 – 2019 - 2020

  • Jusqu'à l’été 2018 : raccordement de la gare au réseau de chaleur urbain déployé à l’échelle de La Confluence.
  • De juin 2018 à l’été 2019 : travaux de création du nouvel accès gare sur la place des Archives > ouverture prévue mi-2019.
  • 2 juillet 2018 : fermeture de la voûte Ouest. Il s’agit d’une fermeture définitive pour les véhicules motorisés. Livraisons prévues au premier semestre 2020 :
  • la voûte Ouest réservée aux piétons et modes doux,
  • la livraison de la place des Archives réaménagée,
  • le nouvel accès au métro dans la voûte Ouest. 
  • Fin 2020 : finalisation de l’extension de la ligne T2 du tramway.


Comment se déplacer pendant les travaux ?

A partir du 2 juillet 2018, la voûte Ouest sera fermée. Des parcours de report sont organisés de manière provisoire pour les piétons et cyclistes, de manière définitive pour les voitures. Découvrez les :

  • vous êtes piétons > plan
  • vous êtes cyclistes > plan
  • vous êtes automobilistes > plan 

 

Un projet partenarial

Le projet rassemble l’État, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, SNCF Mobilités Gares & Connexions et SNCF Réseau, la Métropole de Lyon, la Ville de Lyon, le SYTRAL et la SPL Lyon Confluence en charge de la coordination.

Les partenaires ont défini, en 2015, un phasage du projet et une première enveloppe financière. En effet, au regard des capacités d’investissement de chacun, la réalisation des aménagements prévus a été « phasée » pour permettre le lancement opérationnel d’une première étape dès 2018. Le coût prévisionnel de ces premiers travaux est évalué à 36,2 M€.

 

En savoir plus sur l’histoire de Perrache

La gare de Perrache est inaugurée en 1857. Cette réalisation d’envergure, construite à 6 mètres de hauteur pour se protéger des crues, coupe en deux la presqu’île lyonnaise et tourne le dos à la partie sud. Rien d’étonnant pour l’époque. Cette partie du territoire qui mène à la confluence des fleuves accueille alors, et pour de nombreuses années encore, les activités que l’on préfère éloigner du centre-ville et des regards : abattoirs, arsenal, prisons et industries. De cette époque naît l’expression « derrière les voûtes » désignant la presqu’île au sud de Perrache. En savoir +

Aménager la ville pour accueillir la voiture

Un siècle après la création de la gare, le secteur de Perrache fait une nouvelle fois l’objet d’importants bouleversements. En 1963, en réponse à l’essor considérable de l’usage de la voiture, la France se dote d’un plan national d’aménagement autoroutier. Il comprend la réalisation de 2000 kilomètres d’autoroute avec comme priorité la liaison Paris-Marseille. Du fait de sa position géographique, Lyon est directement concernée. Les autoroutes A6 (Paris-Lyon) et A7 (Lyon-Marseille) sont créées. Pour les relier, le tunnel sous Fourvière est mis en service en 1971. Sa création vise également à simplifier la traversée ouest-est de l’agglomération, notamment l’accès au quartier de la Part-Dieu en plein essor. En savoir +

Autoroutes, tunnel et centre d’échanges

Le centre d’échanges de Perrache est mis en service en 1976. Il est positionné au-dessus de l’autoroute A6 et jouxte la gare de Perrache à laquelle il est relié par une passerelle piétonne qui la traverse pour rejoindre le cours Charlemagne. Son objectif? Encourager l’intermodalité. Ce centre accueille ensuite une station de métro (le terminus de la ligne A mise en service en 1978), une gare routière (bus TCL et cars interurbains), des taxis ainsi qu’un parking de 1000 places. Son implantation crée une nouvelle rupture urbaine entre le nord et le sud de la Presqu’île. Pour les Lyonnais, le décor est planté: ce sera la barrière de Perrache, infranchissable pour les piétons. En savoir +

 

Perrache, gare, centre d'échanges, PEM, concertation, citoyen

 

Le projet

Projet de transformation du PEM Perrache (c) Asylum

Future façade Sud de la Gare de Perrache

Projet de transformation du PEM Perrache (c) Asylum

Projet de transformation du PEM Perrache depuis la place Carnot (c) Asylum


Les travaux réalisés

Perrache : après les premiers chantiers sur la place Carnot (c) Jérôme Boucherat

Perrache : après les premiers chantiers carrefour Kitchener (c) Jérôme Boucherat

Perrache : après les premiers chantiers sur la façade Sud de la gare (c) Jérémy Mathieu

Perrache : après les premiers travaux du passage Rhône (c) Jérémy Mathieu

 


Un peu d'histoire

Gare de Perrache (c) collection PMartelGare de Perrache (c) collection P Martel

1970s : chantier de construction du tunnel sous Fourvière (c) Métropole de Lyon

Chantier de construction du tunnel sous Fourvière 1970s (c) Métropole de Lyon

1970s : chantier de construction du Centre d'Echanges de Lyon-Perrache (c) Métropole de Lyon970s : chantier de construction du tunnel sous Fourvière (c) Métropole de Lyon

Chantier de construction du tunnel sous Fourvière 1970s (c) Métropole de Lyon